François Hollande fan de foot est dans l'oeil du tigre
François Hollande fan de foot est dans l'oeil du tigre © Radio France/Anne Audiger

À quelques jours du début de l'Euro de football, le président de la République était l'invité de L'œil du tigre, l'émission sportive de Philippe Collin pour parler sécurité des spectateurs, mais aussi et surtout souvenirs adolescence et amour du foot.

François Hollande a souligné que "personne ne comprendrait" que les grèves à la SNCF et Air France empêchent les spectateurs de rejoindre les stades de l'Euro-2016, dont le coup d'envoi sera donné vendredi :

Personne ne comprendrait que les trains ou les avions puissent empêcher le bon déroulement, non pas de la compétition - elle n'a rien à craindre - mais le bon déroulement du déplacement des spectateurs.

Quant à la menaces contre la sécurité de l'Euro-2016, elle "existe" et "vaut pour un temps qui sera long" affirme François Hollande, "donc il faut que l'on prenne toutes les garanties pour que cet Euro-2016 soit réussi". Et l’une de ces garanties, pour permettre la tenue de l’Euro, l’accueil des spectateurs, les fan-zones, la fête, ce sont les 90.000 personnes affectées à la sécurité.

François Hollande : "le choix du sélectionneur est le seul critère qui vaille"

La France a une bonne équipe, bien dirigée, qui fait partie des pays qui peuvent remporter l'Euroselon François Hollande qui va se rendre dans la soirée à Clairefontaine pour y rencontrer les Bleus à huis clos et à cinq jours du match d'ouverture France-Roumanie. Et pour la composer cette équipe, "on ne choisit pas selon une région, une origine ou un parcours" :

François Hollande

On ne va pas faire des quotas en équipe de France mais prendre ceux qui ensemble peuvent gagner, ensemble

Joueur ou président ?

François Hollande est un féru de foot et notamment du FC Rouen des années 60 - dont il avoue connaitre la compositions encore par coeur -, grâce aussi à la lecture de France Footbaall qu'il "dévorait". S'est-il pour autant rêvé en joueur ? Oui, mais il a du admettre vers "15, 16 ans" qu'il "n'était vraiment pas doué pour le football". François Hollande dit n'avoir pourtant aucun regret...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.