Il est l'invité jeudi soir de "Dialogue citoyen", nouvelle émission politique de France 2 où il répondra aux questions des journalistes et de quatre Français triés sur le volet. Objectif : renouer avec les Français, en pleine crise de confiance.

C'est une urgence, si le président de la République veut rebondir avant la fin de son quinquennat. Et il part de très loin : selon un sondage Elabe pour BFMTV, sur dix personnes interrogées, neuf jugent le bilan de François Hollande négatif . Et ce, même si Nicolas Sarkozy n'aurait pas fait mieux s'il avait été réélu, selon 65 % des sondés.

Popularité en berne pour François Hollande
Popularité en berne pour François Hollande © Visactu

Dès 20h15, François Hollande va donc tout faire pour "corriger le tir". Ce ne sera pas simple : le président n'a jamais aimé les émissions "Face aux Français" , selon l'un de ses anciens conseillers à l'Élysée.Il s'y était déjà essayé en novembre 2014, sans grand succès. Sauf qu'aujourd'hui, à un an de l'élection présidentielle, le "probable" candidat Hollande, éternellement à la peine dans les sondage, doit commencer à vendre son propre bilan s'il veut espérer reprendre la main.

Cette intervention, le politologue Thomas Guénolé n'en attend pas grand chose

Dans chacune de ses réponses,il va donc tenter de réexpliquer qu'il a "remis la France sur la bonne voie" . Plus délicat, il va chercher aussi à "solder" la séquence sur la loi El-Khomri, un texte sacrément impopulaire auprès des Français, et qui a abîmé un peu plus encore sa relation avec la gauche.

L'objectif de François Hollande sera donc d'apparaître... sympathique. C'est son meilleur atout, pour l'instant, face à Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, ses possibles futurs adversaires. Et en l'absence de résultats, on ne peut guère jouer que sur cela.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.