françois hollande opposé à la disparition des départements
françois hollande opposé à la disparition des départements © reuters

Lors de ses voeux aux Corréziens, à Tulle, ce samedi après-midi, le chef de l'Etat s'est prononcé contre la disparition des départements prônée par Jean-François Copé. En revanche, il préconise une aide financière pour les régions qui se "regrouperont".

François Hollande n'aime pas l'idée de Jean-François Copé, le président de l'UMP. Cette idée, c'est fusionner départements et régions avec à la clé, selon lui, une économie de 10 milliards d'euros. Le président de la République n'y croit pas.

Je ne suis pas favorable à la suppression pure et simple des départements (...) car des territoires ruraux perdraient en qualité de vie sans d'ailleurs générer d'économies supplémentaires.

François Hollande reconnaît en revanche que ce raisonnement ne s'applique pas partout, et notamment pas dans les métropoles. Le premier ministre Jean-Marc Ayrault s'était lui prononcé sur l'antenne de France Inter pour la suppression des départements de la première couronne parisienne.

Cela fait des années et des années que l'on dit qu'il faut réformer le millefeuille territorial (...) Autour des métropoles, il faut sûrement simplier, faut-il garder les départements ?

Un bonus pour les fusions

Le chef de l'Etat a par ailleurs rappelé son souhait de faire voter une nouvelle loi de décentralisation en 2014, afin d'encourager les collectivités à se regrouper.

Les régions qui se regrouperont, qui mutualiseront des services ou des équipements bénéficieront d'un calcul dans le bonus des dotations.

Le "bol d'air" du président dans son fief de Corrèze : le reportage à Tulle de Cyril Graziani

Départements
Départements © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.