Quelques uns des nouveaux entrants
Quelques uns des nouveaux entrants © MaxPPP /

C'est par [communiqué](Secrétaire d'Etat chargée des relations internationales sur le climat) que l'Elysée a donné la compossition du tout nouveau grouvernement Valls 3. L'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault fait son grand retour au sein du gouvernement pour s'installer au Quai d'Orsay. Arrivées aussi de trois écologistes, Emmanuelle Cosse au ministère du logement, et Jean-Vincent Placé au secrétariat d'Etat chargé de la Réforme de l'Etat et Barbara Pompili, secrétaire d'Etat chargée des relations internationales sur le climat.

Remaniement : qui reste, qui part ?
Remaniement : qui reste, qui part ? © Radio France / IDE

Ceux qui entrent

  • Jean-Marc Ayrault remplace Laurent Fabius au ministère des Affaires étrangères . Jean-Marc Ayrault, député de Loire Atlantique, a été Premier ministre de 2012 à 2014. Deux ans après son remplacement par Manuel Valls, Jean-Marc Ayrault fait donc son retour au gouvernement. Ce germanophile (il a été professeur d’Allemand) succède à un autre ancien Premier ministre, Laurent Fabius. Le fait d’être nommé au quai d’Orsay, permet au chef de la diplomatie, domaine directement relié à l'Élysée, de limiter ses contacts avec l'actuel locataire de Matignon. Manuel Valls était le ministre de l’Intérieur de Jean-Marc Ayrault entre 2012 et 2014.
  • Emmanuelle Cosse, poussée par l'exécutif à rejoindre la nouvelle équipe gouvernementale, la chef de file des écologistes va connaître sa toute première expérience ministérielle. La secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts, âgée de 41 ans, hérite du ministère duLogement et de l'habitat durable. Elle succède à Sylvia Pinel (PRG), qui démissionne pour devenir première vice-présidente du conseil régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

  • Audrey Azoulay est nommée au ministère de laCulture et de la communication . Elle était jusqu'ici en charge des mêmes questions, mais à l'Élysée, en tant que conseillère culture de François Hollande. Elle a aussi été la présidente du CNC, le centre national du cinéma et de l'image animée. Elle prend la place de Fleur Pellerin, qui quitte le ministère de la Culture et de la communication.

Son portrait par Jacqueline Pétroz

  • Jean-Michel Baylet aura patienté 23 ans avant de retrouver un poste au gouvernement. Il avait quitté son dernier poste ministériel (au tourisme) en 1993. Le président du Parti radical de gauche retrouve celui de l’Aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales .

  • Jean-Vincent Placé, est nommé secrétaire d'Etat chargé de laRéforme de l'Etat et de la simplification. Le président du groupe écologiste au Sénat avait quitté Europe-Écologie Les Verts l'été dernier pour former une nouvelle formation baptisée "Écologistes !"

  • Barbara Pompili (ex-EELV) est nommée secrétaire d'Etat chargée desRelations internationales sur le climat. Cinq mois après avoir quitté son parti EELV, la députée de la Somme décroche elle aussi un premier poste gouvernemental. À 40 ans, elle est nommée Secrétaire d'Etat chargée des relations internationales sur le climat.

  • Juliette Méadel , porte-parole du PS, nommée secrétaire d'Etat chargée del'Aide aux victimes.

  • Ericka Bareigts , députée PS de la Réunion, est nommée secrétaire d'Etat chargée del'Egalité réelle.

  • Estelle Grelier (PS) est nommée secrétaire d'État chargée desCollectivités territoriales.

  • Hélène Geoffroy , députée PS, est nommée secrétaire d'État chargée de laVille.

Ceux qui partent

Laurent Fabius , ministre des affaires étrangères, part pour le Conseil constitutitonnel.

Fleur Pellerin quitte le ministère de la Culture. Marylise Lebranchu et Sylvia Pinel s'en vont également. Elles étaient respectivement au logement et à la fonction publique. Les trois femmes étaient toutes présentes au gouvernement dès 2012, à des postes différents au fil des remaniements.

La déclaration de Manuel Valls au micro de Bruno Rougier au sujet du remaniement :

Le nouveau gouvernement de Manuel Valls compte 38 ministres et secrétaires d'État contre 32 dans le précédent. La parité est de nouveau respectée, avec 19 hommes et 19 femmes. Avec trois écologistes, trois radicaux de gauche, le gouvernement est encore très largement socialiste. L'arrivée de Jean-Marc Ayrault est selon le Premier ministre "un signe de rassemblement."

Le gouvernement Valls
Le gouvernement Valls © Radio France / IDE

L'analyse de Carine Bécard :