• Eric Piolle (EELV-PG) : 39,7%
  • Jérôme Safar (DVG-PCF-PRG) : 28%
  • Matthieu Chamussy (UMP-UDI) : 23,7%
  • Mireille d'Ornano (FN) : 8,6%
Grenoble échappe au PS, au bénéfice du candidat EELV
Grenoble échappe au PS, au bénéfice du candidat EELV © Maxppp / Marc Greinier

C'est une victoire pour Europe Ecologie-Les Verts : son candidat à Grenoble arrache la mairie aux socialistes, avec une stratégie à contre-courant. Arrivé en tête au premier tour, Eric Piolle avait en effet refusé de se désister au profit du candidat PS.

Le chef-lieu de l'Isère avait surpris tout le monde au premier tour. Pas de candidat FN en tête ou de victoire écrasante d'un camp ou d'un autre, mais un candidat EELV devant ses concurrents de tous bords. Eric Piolle avait obtenu 29,41% des voix avec sa liste d'union avec le Parti de gauche. Il avait mis en difficulté l'adjoint au maire sortant Jérôme Safar (PS, 25,31%), qui avait refusé de le rejoindre.Le scrutin était devenu une quadrangulaire, entre Eric Piolle, Jérôme Safar, et les candidats UMP (Matthieu Chamussy, 20,86) et FN (Mireille d'Ornano, 12,56%). Une division qui profite aux écologistes, qui l'emportent avec plus de dix points d'avance sur l'union de gauche, deuxième.

Un cas bien particulier qu'EELV et le Front de Gauche citaient déjà en exemple national après les résultats du premier tour.

►►► A LIRE | L'UMP rafle la mairie de Toulouse au PS

►►► A LIRE | Limoges met fin à 102 ans de gauche

►►► A LIRE | À Quimper, la sanction d'un proche de Hollande

► ► ► CONSULTER | Les résultats ville par ville

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.