LYON, 24 juin (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant s'est déclaré vendredi hostile à une immigration de travail, qui risque selon lui d'aggraver le chômage.

"La France n'a pas vocation à faire venir des chômeurs supplémentaires", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à l'issue de réunions à Modane, à la frontière suisse, puis à Lyon, avec les services en charge de la politique d'immigration.

Interrogé sur le bien fondé des récentes déclarations du député communiste André Gérin, selon lequel "l'immigration n'est pas une chance pour la France", il a abondé dans son sens.

"Il faut maîtriser les flux migratoires si on veut que notre pays conserve cette cohésion sociale à laquelle il tient", a-t-il estimé en dénonçant les "idées reçues" selon lesquelles "une immigration de travail supplémentaire" était nécessaire.

"Nous avons en France 2,650 millions de demandeurs d'emplois, et chaque année 110.000 actifs supplémentaires arrivent sur le marché du travail, ce n'est pas parce qu'il y a des secteurs en tension qu'il faut absolument recourir à la main d'oeuvre étrangère", a-t-il plaidé.

Pour étayer son point de vue, Claude Guéant a précisé que "les personnes étrangères extérieures à l'Union européenne arrivent de pays où le taux de chômage est de plus de 24%".

Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.