Benoît Hamon, fondateur du mouvement Générations, était "fier", ce lundi, d'accueillir dans son mouvement Sarah Soilihi, ancienne porte-parole de La France insoumise, qui assure qu'elle "ne sera pas la dernière" à rallier le mouvement de Benoît Hamon.

Sarah Soilihi quitte la France Insoumise pour rejoindre Générations, le mouvement de Benoît Hamon
Sarah Soilihi quitte la France Insoumise pour rejoindre Générations, le mouvement de Benoît Hamon © Radio France / Laurence Peuron

Sarah Soilihi c’est une belle prise de guerre, même si Benoît Hamon n'aime pas le terme. Une fille des quartiers de Marseille, championne du monde 2015 de kick-boxing et surtout compagne de lutte de Jean-Luc Mélenchon pendant la campagne. 

Elle quitte la France Insoumise parce qu’elle ne comprend plus la ligne sur l’Europe et les migrants, notamment. Et parce que la critique n’est pas possible chez les insoumis. "Ça n'a pas plu que j'émette des critiques aussi bien sur la ligne que sur cet incessant buzz médiatique. Quand on est pas d'accord on est soit viré proprement - ou pas-, soit accusé d'être le socialo-traître"

Benoît Hamon savoure le début de la revanche sur le vote utile qui l'a plombé lors de la présidentielle.
En tout cas, il y croit. : "Est ce qu'on est satisfait d'avoir voté utile Macron aujourd'hui ? Est ce qu'on est satisfait d'avoir voté utile pour son opposition officielle : Mélenchon ? La réponse est non."

À Générations, on nous prédit d'autres ralliements

Benoit Hamon en est certain : face à la montée des populismes : "le vrai rempart c'est la gauche fidèle à son histoire qui a une vraie vision de l'avenir, pas celle qui se dit dégagiste au risque de devenir revancharde."

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.