[scald=65145:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - François Hollande a dénoncé jeudi le "retard" pris par la France par rapport à ses engagements de 2005 en matière d'emploi des personnes handicapées, dont le taux de chômage, à environ 19%, est deux fois plus élevé que pour l'ensemble de la population.

Le candidat socialiste à la présidentielle de 2012 s'est exprimé au "Café Signes" de Paris, qui emploie six personnes sourdes, alors que la semaine pour l'emploi de l'association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées (Adapt) touche à sa fin.

"Ma présence, c'est, dans le cadre du handicap au travail, de montrer qu'il y a d'abord des initiatives qui réussissent et que nous avons encore beaucoup à faire pour atteindre les objectifs fixés par la loi de 2005", a-t-il dit à la presse.

La loi du 11 février 2005 oblige notamment les entreprises de plus de 20 employés à embaucher 6% de personnes handicapées et réaffirme le principe d'accessibilité pour tous, donnant dix ans aux établissements publics pour se mettre en conformité.

Sans donner de chiffre précis, François Hollande a indiqué qu'une "fraction" des 60.000 emplois qu'il prévoit de créer dans l'éducation nationale s'inscrirait "dans le cadre de la reprise des auxiliaires de vie scolaire".

Il a par ailleurs suggéré que les entreprises "qui font l'effort de former et d'accompagner" leurs employés handicapés bénéficient "d'encouragements au titre de ce qui leur est demandé par ailleurs en matière d'emploi de personnes handicapées".

Faisant référence au succès du film "Intouchables", qui a attiré plus de 5 millions de spectateurs depuis sa sortie en salles le 2 novembre, François Hollande a estimé que la compréhension de l'importance de "la place de la personne handicapée" était désormais "évidente".

Avant de quitter les lieux, le candidat socialiste a demandé aux employés du café quel était, en langue des signes, son nom. Hollande, comme le pays, lui a-t-on répondu.

"Le signe va évoluer car les sourds ne vous connaissent pas beaucoup", a dit Julie Lefebvre, interprète. "Je pense qu'ils vous rebaptiseront".

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Mots-clés:

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.