[scald=18017:sdl_editor_representation]ANNEQUIN, Pas-de-Calais (Reuters) - François Hollande a dit souhaiter mardi soir un débat de "conviction", sans "confrontation", avec Martine Aubry qui lui disputera l'investiture socialiste pour l'élection présidentielle avec trois autres prétendants.

Le député de Corrèze et la première secrétaire du Parti socialiste sont les deux favoris de la primaire d'octobre.

"Ma vision des primaires, c'est une vision de respect, de considération, qui permet à chacun de marquer ses différences dans un climat qui est celui de la conviction des électeurs et non de la confrontation", a dit François Hollande en marge d'un meeting dans le Pas-de-Calais.

"L'enjeu, c'est de savoir lequel d'entre nous dirigera la France, c'est de porter l'espoir du changement, de l'avenir. L'enjeu, c'est la France", a-t-il ajouté.

Pierre Savary, édité par Sophie Louet

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.