[scald=211553:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Pour le deuxième mois consécutif, François Hollande se stabilise dans le baromètre Ipsos-Le Point de février mais progresse chez les cadres, tandis qu'il recule chez les classes les plus modestes.

Le chef de l'Etat gagne au total un point avec 36% d'opinions favorables, contre 59% d'opinions défavorables. Dans le précédent baromètre, il avait enrayé une chute de six mois.

Son Premier ministre Jean-Marc Ayrault se situe à 33% d'opinions favorables, un score stable par rapport à janvier, contre 56% d'opinions défavorables.

La cote de popularité de François Hollande fluctue fortement selon les catégories sociales, souligne Le Point. Le chef de l'État progresse de 12 points en un mois chez les cadres (55% d'opinions favorables). Un avantage qu'il perd aussitôt auprès des classes les plus modestes avec un recul de 10 points.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls demeure l'homme politique le plus populaire du moment avec 57% d'opinions favorables (+ 1 % en un mois).

Derrière lui, le maire UMP de Bordeaux Alain Juppé, avec 55% d'opinions favorables, progresse de quatre points, tout comme l'ancien président Nicolas Sarkozy, quatrième avec 48% d'opinions favorables.

La présidente du Front national Marine Le Pen établit son record d'opinions favorables à 35% et progresse de quatre points.

Ce sondage a été effectué les 8 et 9 février auprès d'un échantillon national de 997 personnes constitutif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.