[scald=205463:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - François Hollande saisira le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) sur la Procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples d'homosexuelles, a rapporté vendredi une association familiale après avoir rencontré le chef de l'Etat.

Le gouvernement a indiqué jeudi que le projet de loi sur la famille qui serait présenté en conseil des ministres le 27 mars comporterait un article sur la PMA mais avait laissé ouverte la question de saisir le CCNE.

Interrogé sur la question de savoir si la PMA figurerait bien dans le projet de loi sur la famille, François Fondard, président de l'Union nationale des associations familiales (Unaf), a dit à la presse à sa sortie de l'Elysée qu'il n'était pas en mesure de le confirmer.

"Concernant la future loi famille, pour le moment, le périmètre et le contenu de cette loi ne sont pas complètement définis", a-t-il dit.

"En ce qui concerne la PMA, nous n'avons pas eu de réponse certaine et définitive dans la mesure où le président de le République nous a dit qu'il saisirait le comité d'éthique sur cette question", a-t-il ajouté.

La PMA pourrait permettre aux couples de lesbiennes mariées d'avoir recours à une assistance médicale pour avoir des enfants, une perspective jugée inacceptable par une partie de l'opinion mais défendue par les associations d'homosexuels.

Alors que le gouvernement maintient son intention de permettre la PMA, certains députés de la majorité indiquent en privé leur réticence à cette évolution du droit, faisant craindre une bataille parlementaire ardue pour le gouvernement.

Le groupe socialiste de l'Assemblée nationale a renoncé à introduire un amendement autorisant la PMA dans le cadre de l'examen du projet de loi sur le mariage homosexuel en échange de la présence d'un article dans celui sur la famille.

Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.