Les dernières livraisons de sondages montrent que Nicolas Sarkozy connnaît un net rebond et que François Hollande marque le pas, voir dévisse dans les intentions de vote. NicolasSarkozy se retrouve face au même problème que les précédents " président candidat": qu'elle posture doivent-ils adopter pendant la campagne? Doivent-ils représenter leur camp ou prendre la posture d'un sage au dessus-de la mélée ? Les prédécesseurs de Nicolas Sarkozy avaient opté pour la deuxième solution. L'embéllie actuelle provient de cette posture que Nicolas Sarkozy a reussit finalement à capitaliser dans la gestion de la crise européenne. Sur ce moment de faiblesse de François Hollande, les socialistes se rassurent en déclarant qu'il ne s'agit là que d'un ajustement. Sans doute.Un sondage en novembre n'a jamais fait un président au printemps d'autant que les élections présidentielles se sont toujours jouées dans le mois qui précéde le premier tour. Dans une tempête, les passagers d'un bateau mettent rarement un capitaine par dessus-bord, trop heureux de voir que quelqu'un tient la barre. Ils préférent attendre des moments plus calmes. Nicolas Sarkozy est loin

d 'être battu.

Mots-clés:

Derniers articles

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.