Sorite Ouest à Béziers
Sorite Ouest à Béziers © DR

Les milieux culturels sont préoccupés par les scores du Front national à l'issue du premier tour des régionales. La Culture n'est certes pas la première des compétences des Conseils Régionaux, mais les régions participent tout de même au financement de quelques structures. A La Faïencerie, théâtre implantée dans l'Oise à Creil et à Chambly, la subvention de la région Picardie est de 250.000 euros . Grégoire Harel, son directeur, ne cache pas son inquiétude si elle devait disparaître :

On a une vraie crainte. L'enjeu c'est vraiment que les élus voient la culture pour ce qu'elle est. Un outil de développement territorial, économique et social. Il faut qu'ils comprennent qu'il faut nous laisser du temps pour développer un projet avec des moyens. Si vous retirez ne serait-ce que 50.000 euros, cela nous mettrait dans une panade magistrale. Parce que cela fait moins de spectacles et donc moins d'abonnés et mois de recettes propres.

Certains directeurs de théâtre sont déjà confrontés à un exécutif soutenu par le Front national. C'est le cas du théâtre Sortie Ouest à Béziers qui ne dépend pas directement des subventions de la ville. Mais pour son directeur, Jean Varela , faire exister la culture est un acte de résistance :

L'idée c'est de ne pas programmer en fonction de la mairie de Béziers. Nous amplifions les rencontres avec les spectateurs. Il y a des gens qui ont voté Robert Ménard et qui viennent chez nous. A nous de leur monter une autre vision du monde.

A Béziers, Robert Ménard a baissé les subventions aux associations de 580.000 euros.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.