[scald=46109:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le président-fondateur des laboratoires Servier, Jacques Servier, a été mis en examen mercredi dans l'enquête sur le médicament Mediator, qui aurait fait de 500 à 2.000 morts de 1976 à 2009, a annoncé son avocat Hervé Temime.

Il est poursuivi pour "homicides et blessures involontaires, tromperie aggravée et escroquerie" notamment, a-t-il dit. Il a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation de payer une caution de quatre millions d'euros.

En outre, il devra fournir une "garantie" de six millions d'euros avant le 15 décembre. C'est la première fois que Jacques Servier comparaît devant un juge dans ce scandale sanitaire qui suscite un vif débat sur la politique du médicament en France.

Gérard Bon, Thierry Lévêque, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.