Jean-Christophe Lagarde dit non à "la primaire de la droite et du centre"
Jean-Christophe Lagarde dit non à "la primaire de la droite et du centre" © WITT/SIPA

Jean-Christophe Lagarde, a appelé vendredi les militants du parti centriste à se prononcer en faveur du boycott de la primaire de la droite et du centre pour l'élection présidentielle de 2017.

Les adhérents de l'UDI sont invités à trancher par vote électronique, entre le 15 et le 19 mars, l'éventuelle participation de la formation à la primaire dite "de la droite et du centre" des 20 et 27 novembre prochains organisée par Les Républicains. Un congrès prévu le 20 mars entérinera leur décision. Mais leur patron, Jean-Christophe Lagarde, refusé désormais d'y associer son parti, faute de négociations avec Les Républicains :

La primaire de la droite aura lieu sans nous. Ce sera la primaire de la droite, pas du centre; ce n'était pas mon souhait initial. Mais pour une coalition, il faut être deux.

Nicolas Sarkozy semble en effet ne pas répondre aux sollicitations de l'UDi qui veut entamer des discussions sur une plateforme "programmatique" commune et des investitures aux législatives.

Interrogé sur Radio Classique, il a exhorté les militants à le suivre sur cette voie et a menacé d'une candidature centriste en 2017 au risque de disqualifier la droite et le centre pour le second tour.

Jean-Christophe Lagarde

La primaire sur laquelle tout le monde s'excite, ce n'est pas un casting, la question n'est pas seulement de savoir qui sera candidat à l'élection présidentielle. C'est d'abord comment on construit une coalition.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.