[scald=104853:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Jean-Luc Mélenchon a officialisé vendredi sa candidature à l'élection présidentielle en déposant au Conseil constitutionnel environ 1.100 signatures d'élus, bien au-delà des 500 requises.

Sur le total des signatures recueillies par le candidat du Front de Gauche, 850 proviennent d'élus communistes et proches du PC, a précisé Pierre Laurent, secrétaire du parti.

"C'est un seuil qui est franchi, je suis venu donner mon inscription à la grande école", a dit à la presse le candidat qui récolte dans les sondages environ 10% des intentions de voix au premier tour de l'élection présidentielle. "La campagne officielle commence, je me demande quelle va être la différence avec celle qui n'était pas officielle."

"C'est dimanche que nous allons donner le coup d'envoi, et la forme de notre campagne va être montrée", a-t-il estimé, faisant référence à la marche pour la VIe République qu'il organise dimanche entre Nation et Bastille, à Paris.

Le Front de gauche a affrété un train spécial de Bordeaux, et réservé des lots de places dans sept autres trains pour cette marche, où il attend plus de 25.000 personnes. Cent quatre-vingt cars, dont deux venant de Belgique, transporteront également des militants.

Les prétendants à l'Élysée ont jusqu'à 18h00 pour déposer leurs parrainages au Conseil constitutionnel. Les "Sages" procéderont ensuite à leur vérification, et la liste officielle des candidats sera rendue publique vers le 20 mars.

Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.