Jean-Luc Mélenchon a refusé vendredi dans une vidéo Youtube, de donner de consigne de vote, tout en affirmant qu'il ira voter. Et pas pour le Front national.

Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé sur Youtube en expliquant pourquoi il refuse de donner une consigne de vote pour le deuxième tour.
Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé sur Youtube en expliquant pourquoi il refuse de donner une consigne de vote pour le deuxième tour. © Capture d'écran Youtube

Jean-Luc Mélenchon a pris position vendredi contre Marine Le Pen pour le second tour de l'élection présidentielle, tout en refusant de donner de consigne de vote. Un refus dont il a détaillé les raisons.

Sur sa chaîne Youtube, le candidat de la France insoumise a indiqué qu'il se déplacera dimanche 7 mai pour voter, sans toutefois préciser s'il votera blanc ou en faveur d'Emmanuel Macron. "Moi j'irai voter, mais ce que je vais voter, je ne vous le dirai pas" a affirmé Jean-Luc Mélenchon. "Je ne suis pas un gourou, je ne suis pas un guide."

"Vous ne me tordrez pas les bras"

Arrivé quatrième au premier tour, avec un peu plus de 7 millions des suffrages, Jean-Luc Mélenchon a toutefois précisé son refus de l'extrême-droite : Je ne voterai pas Front national, tout le monde le sait."

► LIRE AUSSI | Marine Le Pen lance un appel aux "Insoumis" pour faire barrage à Emmanuel Macron

Un refus sur lequel il compte aussi parmi ses militants, à demi-mots : "Vous allez prendre une décision. Je vous connais assez pour savoir ce que vous ne ferez jamais. Tout le monde a compris. Mais vous n'en obtiendrez pas d'avantage, vous ne me tordrez pas les bras et vous ne les tordrez pas aux millions des gens qui m'ont fait l'honneur de voter pour moi."

Dans cette vidéo de 32 minutes, Jean-Luc Mélenchon a aussi tiré un bilan du premier tour. Saluant son arrivée en tête dans plusieurs grandes villes françaises, et le très faible écart entre les quatre premiers, le candidat de la France insoumise s'est projetté sur l'avenir et notamment les législatives.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.