Jean-Marie le Pen
Jean-Marie le Pen © MaxPPP/L'Est Républicain/Alexandre Marchi

Interviewé dans le Journal du Dimanche, l’ex président du FN a réservé à sa fille Marine une série de petites phrases assassines de son cru, parmi lesquelles "elle scie la branche sur laquelle elle est assise" ou le fait "qu’en quatre ans, depuis qu'elle a accédé à la présidence du Front National, elle ne s'est pas améliorée".

Jean-Marie Le Pen et sa fille sont en guerre ouverte depuis des mois

Et le créateur du Front National ne semble pas se lasser de distiller ses petites phrases venimeuses, le plus souvent contre sa fille et contre Florian Philippot, le bras droit de Marine Le Pen et numéro 2 du parti. A chaque nouvelle interview de Le Pen père - et depuis quatre mois, elles n'ont jamais été aussi nombreuses - on est à peu près sûr de pouvoir se vautrer dans une nouvelle forme d'escalade verbale

Aujourd'hui le président d'Honneur du FN menace de pas soutenir sa benjamine dans la perspective de la présidentielle . "Sans changement"assure-t-il, "je ne voterai pas pour Marine en 2017". Difficile à priori, de faire plus mal.

Du panégyrique à l'opprobre

En tout cas, quand Le Pen père explique que sa fille "ne s'est pas améliorée depuis quatre ans", il faut rappeler qu'il estimait exactement l'inverse en novembre dernier, il y a seulement huit mois. A ce moment-là, dans une interview accordée au Le Parisien / Aujourd'hui en France, Jean-Marie Le Pen ne pouvait pas se montrer plus élogieux. Il voyait dans sa fille, "une femme d'Etat" quelqu'un de solide qu'il comparait "au gabarit d'Angela Merkel, la chancelière allemande, et de Margaret Thatcher, l'ex-Premier ministre britannique.

L'ex-président du FN, âgé de 87 ans, qualifie de "leurre" la politique de "dédiabolisation" du FN conduite par sa fille, qu'il juge sous influence du vice-président du parti, Florian Philippot, "son mauvais génie".

Jean Marie Le Pen annonce éégalement qu'il se rendra, le 20 aout, devant le bureau exécutif du FN , car il veut regarder dans les yeux ceux qui devraient l'exclure et ne leur "faire aucun cadeau"...

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.