Près de 300 personnes sont venues manifester contre le rassemblement de Robert Ménard à Béziers
Près de 300 personnes sont venues manifester contre le rassemblement de Robert Ménard à Béziers © MaxPPP / Pierre Saliba

La première journée de rassemblement autour de Robert Ménard et de son mouvement politique "Oz ta droite !" n’a pas été de tout repos. Au programme : une Marion Maréchal-Le Pen fâchée et un rassemblement contre l’extrême-droite très tendu.

Le maire de Béziers Robert Ménard a lancé ce week-end "Oz ta droite !", une nouvelle formation politique d’extrême droite pour faire des propositions pour la présidentielle l’an prochain. Dès le début du rassemblement, Marion Maréchal Le Pen est partie fâchée, vexée des ambiguïtés de Robert Ménard sur son soutien à Marine Le Pen.

Un rassemblement contre l’extrême-droite devant le Palais des Congrès

Mais pas de quoi démobiliser les300 opposants à ce rendez-vous des droites identitaires , qui scandaient ‘Pas de quartiers pour les fachos’.

Pour une des manifestantes , il fallait réagir :

Je suis révoltée par ce qui se passe à l’intérieur du Palais des Congrès. Monsieur Robert Ménard a utilisé cette ville pour sa carrière politique personnelle et pour reconstruire la frange d’extrême droite la plus terrible qui existe.

Dix minutes de face-à-face : insultes et bras d’honneur

Sur les marches du Palais des congrès ils sont une cinquantaine, sortis des tables rondes pour répondre eux-aussi à ces détracteurs, clamant "on est chez nous". Sur les marches du Palais des congrès ils sont une cinquantaine, sortis des tables rondes pour répondre eux-aussi à ces détracteurs, clamant « on est chez nous ». Mathieu est militant frontiste .

Ce sont eux les fascistes, les intolérants. Je ne pense pas que ce soit des manifestants cégétistes, punks à chien et ivres qui fassent rêver les gens.

Pas de débordements, juste beaucoup de tensions avant que la manifestation reprenne sa route vers le centre-ville et que les tables rondes du rendez-vous de Béziers reprennent au Palais des Congrès.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.