Juppé lors du meeting de Sarkozy à Bordeaux
Juppé lors du meeting de Sarkozy à Bordeaux © REUTERS/Regis Duvignau / REUTERS/Regis Duvignau

Alain Juppé a été hué au début du meeting que tenait Nicolas Sarkozy samedi à Bordeaux après avoir parlé du "rassemblement de la droite et du centre" et évoqué "une "primaire ouverte" en vue de la présidentielle de 2017.

Je suis convaincu qu'il faut un large rassemblement de la droite et du centre si nous voulons battre la gauche [...] L'UMP a été constituée sur la base de la droite et du centre. Je continuerai à le dire.

C'est après ces propos qu'une foule de plus de 4 000 personnes, essentiellement des sarkozystes, ont hué le maire de Bordeaux. Allain Juppé leur a répondu :

Vous me connaissez, et je ne me laisse pas pour ma part impressionner par des mouvements de foule.

a assisté au meeting

Alors qu'Alain Juppé a rappelé qu'il attendait des primaires ouvertes, Nicolas Sarkozy a plaidé pour l'unité affirmant être au "temps du collectif" et non au "temps présidentiel" :

Nous n'avons pas le droit de nous diviser. Ce qui s'est passé entre Jean-François Copé et François Fillon (fin 2012), a été indigne. Oui à la droite et le centre mais un centre qui a choisi clairement son positionnement. Aucun d'entre nous ne peut réussir seul. Alain aura besoin de moi, j'aurai besoin de lui

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.