[scald=93279:sdl_editor_representation]AMMAN (Reuters) - Les forces gouvernementales syriennes ont lancé une offensive contre la ville de Hama mercredi matin, bombardant avec des blindés et des canons anti-aériens un quartier résidentiel de la ville rebelle, rapportent des témoins.

A Homs, le principal oléoduc alimentant la rafinerie de la ville a été détruit par une explosion près du quartier de Bab Amro, soumis à de nouveaux bombardements.

Une grande colonne de fumée noire s'élève dans le ciel de la ville plusieurs heures après l'explosion, précisent des témoins joints par téléphone.

Au moins six civils ont été tués dans le quartier de Bab Amro mardi, portant à plus de 400 le nombre de victimes de la répression à Homs depuis le 3 février.

Aucun bilan n'est encore disponible à Hama, quatrième ville du pays, les communications étant difficiles.

Selon un activiste, les forces de sécurité ont lancé leur offensive à partir de l'aéroport et progressent dans les quartiers de Faraya, Olailat, Bachoura et Al Hamidiya. "Les lignes de téléphone, fixes et portables, sont coupées dans toute la ville", ajoute-t-il.

Hama avait été le théâtre du massacre d'au moins 10.000 civils en 1982, lors de la répression d'un soulèvement islamiste par Hafez al Assad, le père de l'actuel président syrien.

Khaled Yacoub Oweis, Tangi Salaün pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.