INFO FRANCE INTER - Le saviez-vous ? Parmi les avantages des députés, figure une allocation destinée à couvrir leurs frais d'obsèques. Cette semaine, l'Assemblée nationale a décidé de restreindre cet avantage, qui a représenté plus de 500 000 euros en 2017.

Les députés bénéficient d'une allocation pour leurs frais d'obsèques.
Les députés bénéficient d'une allocation pour leurs frais d'obsèques. © AFP / GERARD JULIEN

Jusqu'à mercredi, les députés bénéficiaient d'un système quasi unique : leurs frais d'obsèques étaient pris en charge par le Palais Bourbon, et pouvaient atteindre jusqu'à 18 000 euros. Une allocation également attribuée en cas de décès de l'époux ou de l'épouse, ou des enfants, et dont les députés bénéficiaient même après avoir quitté leur siège.

En 2017, le versement de ces frais funéraires a représenté 573 000 euros. Mais mercredi, sur proposition des questeurs, ces députés chargés des comptes de l'Assemblée qui cherchent à faire des économies, un nouveau système a été proposé, selon un document que France Inter a pu se procurer. 

400 000 euros d'économie

Il est inspiré du système en vigueur pour les anciens du Parlement européen : un forfait qui s'élève à 2 350 euros. Le montant maximal de la prise en charge est donc largement abaissé. Les anciens députés, conjoints et enfants, pourront toujours en profiter. 

A la présidence de l'Assemblée, même si on concède que dans l'opinion publique, les Français auront bien du mal à comprendre cet avantage, on souligne l'économie réalisée : près de 400 000 euros

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.