[scald=208307:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Les députés français ont adopté samedi l'article clé du projet de loi sur le mariage et l'adoption pour les couples homosexuels qui supprime l'exigence de la différence des sexes comme condition du droit au mariage.

Après de longues heures de débats parfois émaillés d'incidents, les députés ont adopté par 249 voix contre 97 l'article premier du texte sur lequel avait été déposé des centaines d'amendements.

Plus de 5.000 amendements ont été déposés sur la vingtaine d'articles que compte ce projet de loi présenté par la ministre de la Justice Christiane Taubira.

Auparavant, les députés avaient rejeté par 183 voix contre 85 une série d'amendements UMP visant à supprimer cet article puis par 171 voix contre 71 une autre série proposant la mise en place d'une "alliance civile" comme alternative au mariage pour les couples homosexuels.

Comme les jours précédents, l'opposition, principalement l'UMP, outre le fait de défendre un à un ses nombreux amendements, a multiplié les prises de parole, les rappels au règlement et les demandes de suspension de séance qui freinent le déroulement du débat.

L'examen de ce projet de loi engagé mardi dernier est prévu pour une durée de deux semaines, week-ends compris, un vote solennel sur l'ensemble du texte étant prévu le mardi 12 février.

Il est rare que l'Assemblée siège le week-end. C'est le 24 octobre 2009 que les députés ont siégé pour la dernière fois un samedi et le 11 juillet 2004 un dimanche.

Emile Picy, édité par Marine Pennetier

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.