Bon cette fois c'est fait. La France prend enfin la présidence de l'Union européenne. Très sincèrement, vue de Riga en Lettonie où je me trouve en ce moment, tout le monde s'en fiche un peu. Ici les eurosceptiques ont le vent dans les voiles. Les Lettons rêvent plutôt d'Angleterre que d'Union européenne. D'ailleurs la première chose que leurs gouvernants ont faite après l'indépendance de 1991, c'est de se jeter dans les bras de l'OTAN pour obtenir le parapluie américain censé les protéger des Russes. On découvre ici d'autre part une étrangeté de l'Union. Il existe une catégorie de population appelée, les " non-citoyens ", sortent d'apatrides dans leur propre pays. En fait ils sont issus de la minorité russophone (40% de la population) qui pour des raisons linguistiques ( Psychologiques aussi) n'ont pas réussi ou pas voulu passer les tests pour devenir lettons. Ils sont 370 000 et représentent 16% de la population. Du coup ils ne sont ni lettons, ni russes. Bizarrerie vous dis-je. Mais bon ici c'est la nouvelle Europe en contre-image de la vieille Europe, si chère à ce bon vieux Donald Rumsfeld. Une nouvelle Europe qui ne pense pas forcément Union européenne, mais qui a faim. Faim de développement, de nouvelles richesses, de nouvelles technologies en se sachant totalement dépendante du grand ours voisin: 100% du gaz letton est importé de Russie. L'ombre de la Russie reste omniprésente. D'ailleurs les "non-citoyens" n'ont pas besoin de visa pour se rendre à Moscou alors que les Lettons oui... C'est cela la nouvelle Europe. Bonne présidence............

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.