"L’Incorrect" sera dans les kiosques à partir de jeudi. Ce nouveau magazine ambitionne de réinventer "le logiciel politique et culturel" de la droite.

Le premier numéro de ce nouveau mensuel sortira en kiosque jeudi
Le premier numéro de ce nouveau mensuel sortira en kiosque jeudi © carture d'écran

A la manœuvre, des personnalités à la lisière de la droite et de l’extrême droite. L’incorrect, ce sera 90 pages sur tous les thèmes, mais avec un gros tiers pour la culture, car "c’est important que la droite reconquiert ce champ laissé à la gauche" explique le directeur de communication, Arnaud Stephan, ancien attaché parlementaire de Marion Maréchal Le Pen : "Il y a beaucoup de gens dans ce journal qui n'ont jamais été au Front, qui n'ont jamais été proches de Marion, qui ont participé à la campagne de Fillon. Il y a des gens qui viennent vraiment de toutes les familles de la droite. On s'assume vraiment comme un journal d'opinion, de droite."

Le premier numéro est consacré à "Ces Français qui ne sont rien" en référence à la sortie d’Emmanuel Macron, avec un dossier spécial sur le Brexit, et des plumes issues de cette droite conservatrice qui se sent aujourd'hui orpheline, entre l'échec de Fillon et les élans gauchisants du FN version Marine Le Pen.

C'est la fameuse droite "hors les murs" médiatisée par Éric Zemmour, Patrick Buisson ou Robert Ménard, explique Arnaud Stephan : "La droite hors les murs c’est une réalité : il y a des personnes, des mouvements, des intellectuels qui ne sentent pas appartenir à un mouvement politique en particulier. On veut conglomérer, agglomérer, repenser le logiciel intellectuel de la droite".

Parmi les papiers, la revue propose une interview de Jean-Pax Méfret, le "chanteur de l’Occident", nostalgique de l’Algérie française.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.