[scald=73223:sdl_editor_representation]NATIONS UNIES (Reuters) - Navi Pillay, Haute-Commissaire des Nations unies aux Droits de l'homme, a estimé lundi que le bilan des victimes des violences politiques en Syrie dépassait dorénavant la barre des 5.000 morts.

"Aujourd'hui, j'ai fait état (devant le Conseil de sécurité) d'un chiffre supérieur à 5.000 morts", a déclaré à la presse la juriste sud-africaine.

Patrick Worsnip, Jean-Loup Fiévet pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.