L'Union des démocrates et écologistes (UDE) a tenu samedi son congrès fondateur à la Cité des sciences à Paris, en proclamant son soutien à la politique du gouvernement et sa volonté d'y exercer des responsabilités.

Le mouvement, présidé par le sénateur Jean-Vincent Placé, est le résultat de l'union du Front démocrate de Jean-Luc Bennahmias avec Ecologistes !, fondé par le député François de Rugy. Les trois hommes avaient posé les bases de cette union début septembre, quelques jours après la démission de Jean-Vincent Placé et de François de Rugy d'Europe Ecologie-Les Verts, dont ils avaient dénoncé la "dérive gauchiste", après l choix d'EELV de s'allier dans deux régions avec le Front de gauche pour les régionales, malgré le risque que la division représente dans des régions où le FN est en embuscade.

Un choix dénoncé à nouveau par François de Rugy ce dimanche matin :

En Nord Pas de Calais Picardie, 250 militants d’EELV ont décidé de la stratégie pour une région de six millions d’habitants

Le parti rassemble déjà les députés Véronique Massoneau, Christophe Cavard, François-Michel Lambert, la sénatrice Aline Archimbaud et une quinzaine d'élus locaux. Le mouvement, qui se veut partenaire du PS et du gouvernement, espère tout de même attirer des déçus du Centre, de la Gauche et d’Europe Ecologie les Verts.

Samedi, cette idée de parti du centre de gauche semblait séduire des militants venus d'autres partis, comme l'a constaté Julie Marie-Leconte.

La question de la participation au Gouvernement

Elle a longtemps divisé les écologistes depuis le départ de Cécile Duflot. C'est même devenu une question rituelle qui rime généralement avec "ambition personnelle". Jean-Luc Bennahmias a voulu clarifier dès le discours introductif, la position de son nouveau parti sur la question :

Des journalistes me disent parfois: "vous faites ça parce que vous voulez gouverner". Nous assumons pleinement: si nous créons un rassemblement, c'est parce que nous considérons que l'écologie a vocation à entrer au gouvernement

Pour François de Rugy, la question n'est pas celle de l'entrée au gouvernement mais de savoir pourquoi la participation au gouvernement reste une question pour les écologistes ?

►►► POUR EN SAVOIR PLUS | Ecouter l'intégralité de l'intervieww de François de Rugy

Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.