Karima Delli (EELV) sera la candidate commune du Parti socialiste, du Parti communiste français et de La France Insoumise aux régionales dans les Hauts-de-France. Une première qui donne un peu d'espoir à ceux qui croient encore à la réunion d'une gauche éparpillée.

Karima Delli le 21 mai 2019 au Cirque d'Hiver pour un meeting d'EELV
Karima Delli le 21 mai 2019 au Cirque d'Hiver pour un meeting d'EELV © AFP / Stéphane de Sakutin

"Ça aurait de la gueule, de faire l’union de la gauche et de la faire porter par une femme écolo !", nous confiait récemment Karima Delli, avec ce franc-parler et cette détermination qu'on lui connaît. D'après nos informations, c'est fait, l'accord est bouclé. Dans les Hauts-de-France, c’est donc cette eurodeputée écolo de 42 ans, issue des quartiers très populaires de Roubaix, qui portera à la fois les couleurs du PS, du PCF, de LFI et d'EELV lors des prochaines régionales.

Une négociation pas du tout simple

La tâche était pourtant ardue : convaincre le patron du PCF, Fabien Roussel, de ne pas y aller lui-même, faire accepter l’idée à Patrick Kanner, le président des sénateurs socialistes, lui aussi candidat volontaire. Mais Karima Delli, qui dirige à Bruxelles la commission des transports et du tourisme, est rompue à la négociation.

"J’ai appliqué la méthode du Parlement européen", explique à France Inter Karima Delli, qui promet de dégager des majorités sur des sujets importants, même avec la droite.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Challenger l'extrême droite"

Mercredi, Patrick Kanner affirmait au Figaro que l'accord allait être bouclé dans les "prochaines heures" ou les jours qui viennent. "L'accord n'est pas encore bouclé mais il y a un diagnostique: pour peser et challenger l'extrême droite, il faut rassembler", déclarait-il.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Reste maintenant à faire valider la candidature formellement par tous les appareils. L’union de la gauche et des écologistes est en tout cas un signe fort, à un an de la présidentielle, dans une région où le Rassemblement national est très implanté.