Emmanuel Macron et Marine Le Pen se sont retrouvés au même moment à l’usine Whirlpool d’Amiens, symbole d’un nouveau thème de campagne : la reconquête industrielle.

Emmanuel Macron en visite à l'usine Whirlpool d'Amiens, le 26 avril 2017.
Emmanuel Macron en visite à l'usine Whirlpool d'Amiens, le 26 avril 2017. © AFP / Eric FEFERBERG

Journée folle de campagne mercredi à Amiens, devenu, le temps de deux visites officielles, l'épicentre de la campagne présidentielle, quand Marine Le Pen est venu provoquer Emmanuel Macron, en se rendant avant lui sur ses terres, pour rencontrer les ouvriers de Whirlpool.

►LIRE AUSSI | Le Pen, Macron, deux visions opposées de l'économie

Hué dans un premier temps, le candidat d’En Marche est parvenu à retourner la situation, pour instaurer le dialogue :

Peu après, en meeting à Arras, il n’ avait qu’un nom à la bouche, celui de son adversaire pour le second tour de la présidentielle : ainsi, Emmanuel Macron est rentré dans le match, comme si le coup réalisé par Marine Le Pen l’avait galvanisé.

►LIRE AUSSI | La France des plans sociaux : dix ans de crises et d'emplois perdus

Je ne laisserai pas une once du territoire de France à Mme Le Pen, pas une seconde !

►ÉCOUTER | Le reportage de Cyril Graziani au meeting d'Emmanuel Macron à Arras

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.