Ils revendiquent une Bretagne à cinq départements. Alors que la réforme territoriale est en cours d’examen au Parlement, des milliers de manifestants ont défilé à Nantes pour réclamer une nouvelle fois le rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne.

La manifestation a démarré vers 15h30, avec en tête plusieurs dizaines de joueurs de biniou, derrière une banderole proclamant : "Nous sommes une nation".

Derrière les binious, les manifestants -environs 13.000 selon la police, mais loin des 35.000 personnes espérées par les organisateurs- scandait en chœur "Naoned e Breizh! ", "Nantes est la Bretagne " en breton.

L’écrivain Yann Keffelec ainsi que quelques chefs d’entreprise basés en Loire Atlantique ont annoncé qu’ils seraient dans le défilé. Le chanteur Alan Stivell est présent pour, dit-il, à "défendre la Bretagne qui va disparaître" et appelé de ses voeux le "nouveau tigre celtique en Europe que serait la Bretagne" à cinq départements si la Loire-Atlantique quittait les Pays-de-la-Loire pour rejoindre la Bretagne.

Ils espèrent toujours obtenir gain de cause mettant en avant le poids de l’Histoire

Dans la foule très mélangée, des Bretons en chapeaux ronds ou des femmes en coiffe blanche côtoient des plus jeunes aux tee-shirts noirs et des enfants, ainsi que des bonnets rouges et des drapeaux UDB (Union démocratique bretonne).

De nombreux drapeaux représentent, sur fond de Bretagne à cinq départements, une main portant la cicatrice d'un pouce sectionné, rattaché à la main par une suture.

Le reportage d'Hélène Lam Trong à Nantes

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.