Arrivée de F.Hollande et M.Vals à Vesoul
Arrivée de F.Hollande et M.Vals à Vesoul © MaxPPP / Simon Daval

François Hollande, Manuel Valls et dix ministres sont à Vesoul (Haute-Saône) pour "un comité interministériel aux ruralités". Une vingtaine de mesures en faveur du développement des zones rurales doivent être annoncées. Elles concernent surtout l’amélioration de la vie quotidienne, comme un meilleur accès aux services publics. A trois mois d'élections régionales à haut risque pour la majorité, le chef de l'Etat poursuit ainsi ses déplacements tous azimuts en province. Vendredi encore, il sillonnait le terrain en Indre-et-Loire et Loir-et-Cher.

Ce comité interministériel aux ruralités est le deuxième, six mois après celui organisé le 13 mars à Laon (Aisne), qui avait lui-même été précédé d'Assises de la ruralité. Lors ce cette réunion, il ne s'agira pas simplement d'annoncer de nouvelles mesures mais de faire le point sur l'application des quarante-six qui avaient été lancées à Laon. Un conseiller du président, évoque "une opération vérité" dans des territoires souvent marqués par "un sentiment d'abandon".

Le reportage de Cyril Graziani

Déploiement de ministres

Dans le même temps, dix ministres se sont rendus dans plusieurs sites, en fonction de leurs compétences. Sylvia Pinel (logement, ruralité) visite une maison des services publics à Champagney, Ségolène Royal (énergie, écologie), l'ex-base aérienne de Lure reconvertie en parc industriel d'innovation environnementale, Najat Vallaud-Belkacem (Education) un pôle scolaire, Laurence Rossignol (Famille) et Ségolène Neuville (handicapés), une maison de santé, Myriam El Khomri (Travail) une agence de Pôle emploi, Patrick Kanner (Ville) des jeunes en service civique, Alain Vidalies (Transports) un chantier sur la RN 19, Axelle Lemaire (numérique) une entreprise de e-learning.

Les agriculteurs reçus

Parrallèlement à cette rencontre, plusieurs représentants agricoles ont été reçus pendant une demi heure ce matin par François Hollande, Manuel Valls, et le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll. Les porte parole de la FDSEA de Haute-Saone, des Jeunes Agriculteurs et de la Fédération Départementale des Producteurs de Lait de Haute-Saône (FDPL) ont exposé leurs doléances sur les normes européennes et françaises jugées trop lourdes. Ils estiment avoir été entendus.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.