[scald=111277:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy gagne six points de confiance en un mois en tant que chef de l'Etat à 42%, selon le tableau de bord Ifop/Paris-Match diffusé mardi.

Le président-candidat n'avait pas atteint un tel niveau depuis deux ans, souligne l'institut de sondage.

Dans le même temps, le pourcentage des personnes interrogées désapprouvant son action baisse de six points, passant de 64% à 58%.

Cette amélioration de la cote du président de la République se double d'indicateurs plus favorables à Nicolas Sarkozy s'agissant des traits d'image comparés des deux principaux candidats à l'élection présidentielle.

François Hollande subit en effet une baisse sur l'ensemble des caractéristiques testées, au profit du candidat sortant qui redresse légèrement son image.

En effet, 47% des personnes interrogées considèrent que le candidat socialiste est le plus capable de mener une bonne politique sociale (-4), contre 20% pour Nicolas Sarkozy (+3), et 41% (-4) qu'il est le plus sensible aux préoccupations des Français, contre 20% pour le président sortant (+3).

Nicolas Sarkozy demeure perçu comme le candidat le plus à même d'incarner la fonction présidentielle.

Il est notamment jugé par 47% des personnes interrogées comme celui ayant le plus l'étoffe d'un président de la République (+5), contre seulement 22% pour François Hollande (-4).

En outre, 43% des Français considèrent Nicolas Sarkozy comme le plus capable de mener une politique efficace contre l'insécurité, soit une hausse de 4 points. François Hollande n'est crédité que de 20% en la matière.

Ce sondage a été réalisé du 29 au 30 mars auprès d'un échantillon de 1.004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Gérard Bon, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.