Guillaume Lambert et Nicolas Sarkozy durant la présidentielle de 2012
Guillaume Lambert et Nicolas Sarkozy durant la présidentielle de 2012 © WITT/SIPA

Trois anciens responsables de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 ont été mis en examen vendredi dans l'enquête sur un vaste système de fausses factures qui aurait permis d'imputer à l'UMP des dépenses de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012. Les trois hommes avaient été placés en garde à vue mercredi dans l'enquête sur l'affaire Bygmalion.

Il s'agit du préfet Guillaume Lambert, ex-directeur de la campagne présidentielle, du député UMP Philippe Briand, qui était son trésorier, et de l'un des avocats de l’UMP Philippe Blanchetier.

Ils ont été mis en examen pour usage de faux, escroquerie, recel d'abus de confiance et complicité de financement illégal de campagne électorale.

Les explications d'Emmanuel Leclère

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé vendredi qu'il proposerait à François Hollande de mettre fin aux fonctions de préfet de Lozère de Guillaume Lambert. Il était en poste depuis le 8 juillet 2013.

Ils sont maintenant dix à être mis en examen dans ce dossier, avec quatre anciens cadres de Bygmalion et trois ex-cadres de l'UMP placés sous ce statut à l'automne.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.