"La CFDT est toujours avec nous"estime-t-on à Matignon.
"La CFDT est toujours avec nous"estime-t-on à Matignon. © MaxPPP

La mobilisation contre la loi El Khomri ce jeudi en France auraient réuni 1,2 million de personnes dans toute la France selon les syndicats organisateurs, et 390 000 selon les autorités. A Paris, les syndicats veulent organiser des nouvelles manifestations les 5 et 9 avril. Mais le pouvoir se dit serein, plus préoccupé par sa majorité que par la rue.

"Ce n'est pas négligeable mais ce n'est pas un succès" estime un conseiller de François Hollande qui voit une « fourchette basse de mobilisation, pas en mesure de peser sur la discussion parlementaire. », discussion qui "ne sera pas simple" reconnaît-il.

"La CFDT est toujours avec nous" estime Matignon

A Matignon, on a vu jeudi une mobilisation "significative" mais l'on retient aussi "la division syndicale, "La CFDT est toujours avec nous".

L'exécutif veut convaincre les députés socialistes. Cette mission incombe au rapporteur du texte Christophe Sirugue, longtemps sceptique, a beaucoup hésité avant d'accepter. Le député de Saône-et-Loire souhaite "encore voir le texte évoluer" rappelle un conseiller de Manuel Valls.

L'exécutif compte aussi sur le calendrier

Le message est clair. L'exécutif compte aussi sur le calendrier, les vacances commencent ce vendredi dans les académies de Rennes, Nantes, Marseille, Lille, Strasbourg ou encore Rouen. Les autres zones suivront jusqu'au lundi 2 mai veille des premiers débats en séance à l'Assemblée. Matignon pense qu'ils seront moins déchirants que pour la déchéance de nationalité et surtout qu'ils se finiront mieux. Si possible sans l’utilisation du 49-3.

►►►A LIRE AUSSI : Loi travail, forte mobilisation contre le texte du gouvernement

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.