Mais où est donc passée la République en Marche, le mouvement du président ? Après la série d'anniversaires fêtés ces deux dernières semaines, le parti au gouvernement parait totalement absent. Il y a un an, pourtant, le parti avait presque tout raflé. Aujourd'hui, sans Emmanuel Macron, il est en pleine réorganisation.

Changer d'adresse pour un parti peut-il aider à retrouver l'élan ?
Changer d'adresse pour un parti peut-il aider à retrouver l'élan ? © Maxppp / Léon Tanguy

La République en Marche est en pleine cure d'amaigrissement. Plusieurs salariés du parti ont préféré s'en aller, parce que tout est en train d'être bousculé, pour retrouver l'esprit "start-up" qu'avait su insuffler Emmanuel Macron et retrouver surtout, le goût de la bataille électorale avec des élections européennes qui arrivent dès l'année prochaine puis des municipales, qui viendront juste après.

Voilà pourquoi, dès cette semaine par exemple, un nouveau directeur du pôle "Politiques et Territoires" doit être nommé à La République en Marche : c'est une structure qui avait été inventée pendant la campagne présidentielle mais qui, depuis la victoire d'Emmanuel Macron, n'existait plus. Elle va être réactivée et c'est un ancien "Jeune socialiste", Maxence Barré, qui devrait la diriger. 

Réapparaître militante et conquérante c'est manifestement l'objectif de La République en Marche qui en profite aussi pour changer, à nouveau, de QG et retourner - hasard ou superstition - dans le sud de Paris, dans le XVe arrondissement, là où avait justement gagné Emmanuel Macron. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.