Selon le dernier sondage Ipsos Sopra Stéria, les législatives devraient permettre au président Macron de gouverner seul.

La République en Marche semble en capacité d'obtenir la majorité à l'Assemblée nationale
La République en Marche semble en capacité d'obtenir la majorité à l'Assemblée nationale © Radio France / Thomas SAMSON

À moins de 10 jours du premier tour des élections législatives, les sondages prévoient la majorité absolue pour les candidats de la République Marche sur l'Assemblée. Une majorité massive, selon le dernier sondage IPSOS SOPRA STERIA Sciences-Po pour Le Monde, réalisé sur plus presque 8 000 électeurs certains d'aller voter.

Si l'on en croit cette étude, le premier tour des législatives ne serait pas seulement une duplication du premier tour de la présidentielle mais une amplification, puisque cette étude crédite les candidats République En Marche de 31% des voix au niveau national, loin devant la droite et le centre à 22%. Le Front National 18%, les Insoumis 11,5, le PS 8,5 et les Verts 3%.

Peu importe l'affaire Ferrand, peu importe que certains soient des inconnus, les candidats En Marche bénéficient d'un "label Macron" contrairement aux Insoumis. Car il n’y a pas d'effet Mélenchon pour le moment, même s'il se démultiplie partout en France pour faire campagne.

Le FN est en reflux, sans doute la faute au débat calamiteux de Marine Le Pen, aux atermoiements autour de l'euro et aux critiques de la ligne Philippot.

Les projections en sièges sont encore difficiles à établir mais selon ce sondage, La République En Marche obtiendrait une majorité absolue de 395 à 425 sièges.
La droite et le Centre 95 à 115. Le PS et ses alliés seulement 25 à 35, le FN de 5 à 15 les Insoumis et communistes de 10 à 20.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.