[scald=85663:sdl_editor_representation]KANO, Nigeria (Reuters) - Le bilan toujours provisoire des attentats commis vendredi soir à Kano, dans le nord du Nigeria, a été porté dimanche à 178 morts, selon un médecin travaillant dans l'un des principaux hôpitaux de la ville.

"Nous avons 178 personnes tuées dans les deux principaux hôpitaux. Il pourrait y en avoir plus parce que certains corps n'ont pas encore été apportés et que d'autres ont été vite récupérés", a déclaré le Dr Murtala Mohammed.

La secte islamiste Boko Haram en a revendiqué la responsabilité des attentats. Le mouvement, dont le nom signifie "L'éducation à l'occidentale est un péché" en haoussa, prône un islam radical et rigoriste et réclame l'instauration de la "charia" (loi coranique) dans tous les Etats du Nigeria.

Mike Oboh, Jean-Philippe Lefief pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.