[scald=60281:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - "En 2012, ne votez pas blanc", c'est le slogan choisi par Patrick Lozès, ancien président du Conseil représentatif des associations noires (Cran), pour lancer jeudi sa campagne présidentielle avec pour cible principale les quartiers populaires où l'abstention menace d'être forte.

"Il s'agit de faire réagir sur une question taboue: la défiance sans précédent dans les quartiers populaires vis-à-vis de la politique et l'autoéviction de la vie de la nation de millions de citoyens qui se sentent mis sur le côté", écrit-il dans un communiqué.

Se présentant comme le "seul candidat issu de Seine-Saint-Denis et de ses quartiers populaires", Patrick Lozès entend faire de sa candidature celle de "l'ascension sociale républicaine".

Il présentera les grandes lignes de son programme ce mois-ci, mais propose d'ores et déjà l'abandon du principe des zones d'éducation prioritaires (ZEP) et leur remplacement par un statut "d'élèves à besoin éducatif prioritaire".

Chine Labbé, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.