Alors que le Conseil régional d'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes se réunit pour se donner un nouveau nom, la mise en place des nouvelles grandes régions reste un problème.

Le nom de la nouvelle grande région devrait être Nouvelle Aquitaine.
Le nom de la nouvelle grande région devrait être Nouvelle Aquitaine. © Radio France / Lucie Bombled

Le Conseil régional d'Aquitaine (qui regroupe désormais les ex-régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes) se réunit aujourd'hui en session plénière à Bordeaux pour décider du nom de la nouvelle grande région.  Sont en lice : Aquitaine, Atlantique, Sud-Ouest, Alinéor, Grande Aquitaine et Nouvelle Aquitaine, cette dernière appellation tenant la corde après qu'un groupe de travail a préconisé ce nom. Changement de nom, changement de territoire, nouvelles compétences, 6 mois après le second tour des régionales, la mise en place des nouvelles régions n'est pas toujours aisée.

Ils sont plus de 20 000 Picto-charentais et Limousins à ne pas vouloir devenir Néo-aquitains et à avoir signé une pétition en ligne. D'autres noms sont peu  vendeurs à l'international.  L'Espagne a la Catalogne, l'Allemagne a la Bavière, la France a son "Grand est" ou ses "Hauts de France".

A Lille justement, dans les Hauts-de-France, le drapeau Nord-Pas-de-Calais flotte toujours sur le conseil régional car la signalétique (cartes de visites, fanions, autocollants sur les TER) sera remplacée quand elle sera épuisée ou usée. Le logo de la nouvelle région sera conçu par des étudiants vainqueur d'un concours, tout cela pour limiter les coûts. Car ces fusions coûtent cher il faut harmoniser par le haut les salaires d'agents issus de régions différentes : dans le Grand-est, Force Ouvrière estime qu'il en coûtera 20 millions d'euros supplémentaires. La bataille des capitales fait rage aussi : en Bourgogne-Franche-Comté la présidente PS souhaite que les élus siègent à Besançon malgré l'opposition des socialistes dijonnais mais l'hémicycle franc comtois est trop petit. En Normandie, Caen accueillera le conseil régional alors Rouen accueillera la préfecture de région.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.