Jean-Paul Delevoye
Jean-Paul Delevoye © Thomas Padilla/MAXPPP / Thomas Padilla/MAXPPP

Le Conseil économique, social et environnemental présente son rapport annuel sur l'état de la France. Cette année, il s'est interessé au consentement à l'impôt et fait des propositions.

Ce qui a notamment marqué les membres du CESE cette année, c'est l'expression publique du ras-le-bol fiscal : le consentement à l'impôt ne va plus de soi, c'est un marqueur très fort du délitement du lien social selon la rapporteure Force Ouvrière Hélène Fauvel :

C'est quand même la première fois dans notre pays qu'on en arrive au point où certains vont jusqu'à incendier des bâtiments de l'administration des finances publiques. Je peux comprendre qu'on éprouve des difficultés mais qu'on en arrive là, ça veut bien dire qu'il y a une rupture de cohésion sociale et surtout une rupture de consentement.

Partant de ce constat, le gouvernement a choisi de supprimer la première tranche de l'impôt sur le revenu pour faire sortir un certain nombre de foyer de l'impôt mais dans le même temps, l'impôt se concentre sur un plus petit nombre. C'est une erreur selon Hélène Fauvel :

Il fallait au contraire réfléchir à l'idée d'une particpation de tous les citoyens au paiement de l'impôt sur le revenu même de manière symbolique pour que tout le monde se sente concerné et là on récrée quelque chose de très progressif.

Pour que les plus modestes ne soient pas trop touchés par l'impôt sur le revenu, la rapporteure préconise de baisser l'impôt indirect et inégalitaire qu'est la TVA au moins sur les produits de première nécessité.

Pour développer les conclusions de ce rapport annuel, le président du Conseil économique, sociale et environnemental, Jean-Paul Delevoye est l'invité du journal de 13h de Claire Servajean.

Impôts : ce qui change en 2015
Impôts : ce qui change en 2015 © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.