Jusqu'ici, le FN n'avait jamais pu réunir les 120 voix nécessaires pour être reconnu comme association
Jusqu'ici, le FN n'avait jamais pu réunir les 120 voix nécessaires pour être reconnu comme association © MaxPPP

Pour la première fois, le Front national a obtenu les 120 voix nécessaires parmi les quelque 13.000 étudiants que compte la prestigieuse institution de la rue Saint-Guillaume pour y être reconnu comme association.

> ALLER PLUS LOIN | Zoom : "Le FN à la conquête du monde étudiant" "

La campagne de communication, particulièrement soutenue, des étudiants frontistes dans l'enceinte de la rue Saint-Guillaume a fini par payer. Ce jeudi, pour la première fois, le Front national a recueilli suffisamment de voix pour être reconnu comme association à Science-Po, l’Institut d’études politiques de Paris.

Une "entrée fracassante"

"Le Front National fait une entrée fracassante à Sciences-Po en devenant d'emblée la deuxième formation politique auprès des étudiants, devant le PS", se félicite ainsi l'organisation "FN Sciences-Po". Marine Le Pen, de son côté, tweete, ravie : "Le FN fait une entrée fracassante à Sciences-Po directement 2ème force politique devant le PS ! Bravo aux étudiants !".

La Péniche, le journal des étudiants de Science Po, tweette de son côté que "la reconnaissance d’une association science-po est une course aux voix, pas une élection" puisque le comptage des voix s’arrête à 120 et qu’en ce sens, si le FN est effectivement le 2e reconnu, il n’est en "pas forcément 2e force".

Le parti d'extrême droite est en réalité le deuxième, dans l'ordre chronologique, à être parvenu jeudi à réunir les 120 voix parmi environ 13.000 étudiants, le seuil nécessaire pour pouvoir être reconnu. Lorsque les 120 soutiens sont réunis, le compteur s’arrête, chaque élève ayant la possibilité de voter pour deux associations différentes. Le vote se terminera ce dimanche soir.

D'autres partis en cours de reconnaissance

Si les Républicains, le Parti socialiste ou le Front de Gauche ont eux aussi obtenu leurs 120 voix nécessaires, d’autres partis politiques et associations sont encore actuellement en cours de reconnaissance. Outre le Front national, le vote déterminera par ailleurs si les étudiants communistes parviendront à ouvrir une cellule du PCF "pour la première fois depuis 20 ans", alors qu'ils se présentaient ces dernières années avec le Front de gauche.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.