[scald=68929:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le Front de gauche, qui rassemble les communistes et le Parti de gauche, a décidé de prendre la présidence du groupe de la gauche démocrate et républicaine (GDR - PC, PG et Verts) de l'Assemblée nationale, provoquant le départ des élus écologistes.

Les députés du Front de gauche vont profiter du départ le 6 décembre de l'actuel président du groupe, Yves Cochet (Europe Ecologie-Les Verts), comme député européen, pour reprendre en main la direction de ce groupe créé en juin 2007.

Cette décision traduit le mécontentement des députés PC et apparentés face à l'accord conclu entre écologistes et socialistes afin de présenter un candidat commun face au député Front de Gauche sortant, François Asensi, dans la 11e circonscription de Seine-Saint-Denis.

Roland Muzeau, le porte-parole des députés PC et apparentés, qui prendra la présidence du groupe GDR a dénoncé mardi dans un communiqué cet "entêtement regrettable".

"Il s'agit (...) d'une manoeuvre déloyale", affirme-t-il.

"Cette opération politicienne vise pour EELV, avec l'appui du PS, à gagner des sièges contre le Front de gauche, en contradiction totale avec l'aspiration de toutes celles et tous ceux qui veulent battre la droite en 2012", ajoute le député PC.

Le groupe GDR compte outre les députés PC et apparentés et des divers gauche d'Outre-mer, les quatre députés EELV qui seront désormais trois à compter du 6 décembre.

Dans un communiqué, les quatre députés écologistes ont accusé les députés PC et apparentés de "rompre unilatéralement" le contrat conclu en 2007.

"Refusant ce diktat", les députés écologistes "exclus de fait du groupe GDR, siègeront donc désormais parmi les non-inscrits".

"Cela privera l'écologie d'un véritable temps de parole à l'Assemblée nationale. Au moment où les écologistes vont constituer un groupe au Sénat cela démontre la nécessité d'une représentation équitable des écologistes à l'Assemblée nationale", ajoutent les quatre élus EELV.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.