Le général Piquemal à Calais lors de la manifestation islamophobe interdite de samedi
Le général Piquemal à Calais lors de la manifestation islamophobe interdite de samedi © MaxPPP/Voix du Nord/Jean Pierre Brunet

L'ancien patron de la légion étrangère sera jugé pour "participation à un attroupement qui ne s'est pas dissout après sommation". Les quatre autres participants à la manifestation islamophobe et interdite de Calais, également pour "port illégal d'armes".

Les comparutions immédiates se dérouleront lundi après-midi". Les quatre manifestants qui portaient sur eux des armes dangereuses de type taser, poing américain et cutter.et le général Christian Piquemal, 75 ans, désigné comme ayant eu "le rôle principal" dans cette manifestation interdite, risquent une peine allant jusqu'à un an de prison ferme.

Selon le procureur de Boulogne-sur-Mer, Jean-Pierre Valensi :

On sait bien que la manifestation a été interdite et que l'autorité de l'Etat a été défiée. Le général, il n'est pas venu à Calais pour faire de lafiguration.

A Lille, les explications de Diane Ferchit

Depuis samedi, l'extrème droite dénonce sur les réseaux sociaux l'arrestation du militaire, ancien commandant de la Légion étrangère de 1994 à 1999, et qui n'est plus en service actif.

La manifestation de samedi à l'initiative du mouvement islamophobe Pegida, qui avait été interdite par les autorités, a été marqué par des échauffourées entre les forces de l'ordre et des manifestants, qui ont scandé des slogans tels que "on est chez nous!", "Etat dictateur", "migrants dehors" ou "journalistes collabos". Il y a eu plusieurs appels des autorités pour demander la dispersion du rassemblement, puis des charges des gendarmes ainsi que des tirs de gaz lacrymogènes. Vingt interpellations ont eu lieu.

Pegida, "Patriotes européens contre l'islamisation de l'Occident", mouvement d'extrême droite né en Allemagne à l'automne 2014, a appelé le 23 janvier à manifester dans plusieurs pays d'Europe ce samedi.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.