Défi lancé aux youtubeurs McFly et Carlito, émission mensuelle de Gabriel Attal avec des influenceurs sur Twitch et YouTube : l'exécutif mise sur les stars des réseaux sociaux pour toucher la jeunesse. Essayer de les reconquérir, à 14 mois de l'élection présidentielle.

Tous les dimanche, Gabriel Attal anime un direct sur instagram avec un influenceur
Tous les dimanche, Gabriel Attal anime un direct sur instagram avec un influenceur © capture d'écran

Ils tourneront une vidéo à l'Élysée. Les youtubeurs McFly et Carlito ont dépassé les 10 millions de vues pour leur clip sur les gestes barrières. Défi que leur avait lancé Emmanuel Macron pour sensibiliser les jeunes à la crise sanitaire. Le président va donc les recevoir prochainement, comme il l'a promis, et se plier notamment au "concours d'anecdote", la spécialité du duo. Emmanuel Macron "ne se dérobera pas" promet son entourage, "il faudra juste que le contexte s'y prête".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"Des influenceurs feel good"

McFly et Carlito ne seront pas les seuls youtubeurs à franchir les barrières du château. Dans un studio, aménagé dans une annexe, Gabriel Attal recevra ce mercredi soir à 19 heures cinq influenceurs pour le premier numéro de son émission "#sansfiltres", diffusée sur Youtube et Twitch.

Des stars des réseaux que le porte-parole du gouvernement connaît bien. En octobre, poussé par Emmanuel Macron, il avait participé à une émission de Cyril Hanouna ou des influenceurs remplacent les chroniqueurs habituels. Tous les dimanches, depuis, il anime un direct sur Instagram avec l'un d'entre eux. Pour parler aux jeunes avec des jeunes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Stratégie sans risques mais pas forcément efficace

Miser sur les influenceurs, un choix stratégique pour s'adresser à la jeunesse sans prendre de gros risques, analyse Jean Massiet, il vulgarise la politique sur les réseaux. "Ce sont des influenceurs feel good, ils ne sont pas gênants. C'est tout bénef' pour le politique. C'est en ça que c'est une opération de communication." McFly et Carlito ne sont d'ailleurs pas dupes. Ils l'expliquent dans une vidéo. "Evidemment que c'est politique, évidemment que c'est malin. Il fait pas ça juste pour nous faire plaisir, il y a les les élections dans un an."

Reste à savoir si cette stratégie paiera dans les urnes. Rien n'est moins sûr pour Jean Massiet. "Je ne suis pas persuadé que les jeunes attendent du président de la République qu'il s'adresse à ses youtubeurs préférés." Et de rappeler qu'en 2017, le candidat le plus impliqué sur les réseaux, Jean-Luc Mélenchon, avait terminé quatrième, derrière un François Fillon par exemple, aux abonnés absent du numérique.