jean-marc ayrault assure que le gouvernement va poursuivre la réforme de la famille
jean-marc ayrault assure que le gouvernement va poursuivre la réforme de la famille © reuters
PARIS (Reuters) - Le gouvernement est "prêt à examiner sans tarder" certaines mesures concrètes du projet de loi sur la famille qu'il a renoncé à présenter en 2014, a déclaré jeudi le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. L'ajournement de ce texte controversé faisait suite à des manifestations d'opposants au mariage homosexuel sur fond de désaccord entre exécutif et majorité sur la gestion de ce dossier, notamment sur la Procréation médicalement assistée. "Il y a des questions concrètes qui sont à l'ordre du jour, que les parlementaires vont reprendre, le gouvernement est tout à fait prêt à les examiner sans tarder", a déclaré Jean-Marc Ayrault sur France 2, citant la question de l'exercice de l'autorité parentale. "Je suis le garant de la poursuite des réformes, ça vaut aussi pour la famille", a-t-il ajouté. Les députés PS et écologistes envisagent de déposer dans les mois à venir des propositions de loi reprenant en partie le projet de texte sur la famille, notamment sur le statut des beaux-parents ou l'adoption. Le président socialiste de l'Assemblée nationale Claude Bartolone a déclaré mercredi que la majorité était prête à y travailler après les élections municipales de mars. Jean-Marc Ayrault a regretté jeudi un climat "de surenchère et d'hystérisation" autour des questions de société, souhaitant que le débat puisse se "dépassionner" sur des sujets comme la Procréation médicalement assistée (PMA), et son éventuelle extension aux couples de femmes. "Je ne suis pas dupe, il y a des forces réactionnaires dans notre pays", a-t-il dit. "Si j'ai un appel à lancer (...) c'est aux forces de progrès." L'entourage de François Hollande avait déjà mis en avant une volonté gouvernementale d'apaiser "un certain nombre de tensions, y compris lorsque celles-ci sont alimentées par de faux débats". Des dizaines de milliers de manifestants anti-mariage gay ont manifesté dimanche à Paris et Lyon en brandissant le spectre d'une extension de la PMA aux couples de lesbiennes et d'une légalisation de la gestation pour autrui (GPA), pourtant écartées du projet de loi sur la famille. Chine Labbé, édité par Yves Clarisse
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.