baptême du feu pour manuel valls
baptême du feu pour manuel valls © reuters

Une semaine après les ministres, les secrétaires d'Etat doivent à leur tour être nommés aujourd'hui. On en attend une douzaine, pour compléter l'équipe de Manuel Valls. Comme la semaine dernière, des noms circulent d'ores et déjà, associés à certaines fonctions de secrétaires d'Etat. Mais Manuel Valls veut rester discret. Des rumeurs du côté des parlementaires indiquent qu'Harlem Désir pourrait faire son entrée au gouvernement. Il serait remplacé à la tête du parti socialiste par Jean-Christophe Cambadélis.

Au total, une douzaine de secrétariats d'Etat devait être distribuée dans l'après-midi. Et il devrait notamment y avoir de jeunes pousses.

Les explications de Stéphane Leneuf

Une fois l'ensemble de son équipe nommée, Manuel Valls pourra mettre en application le discours de politique géénrale qu'il a tenu hier dans l'hémicycle. Malgré quelques réticences et interrogations, les députés lui ont accordé leur confiance.

►►► À LIRE | Confiance méfiante pour le nouveau gouvernement

François Hollande choisit un proche comme secrétaire général de l'Elysée

Interrogé par lemonde.fr , le chef de l'Etat explique : "Dès lors qu'une nouvelle équipe s'installait à Matignon, je souhaitais qu'il y ait une nouvelle équipe à l'Elysée". Matignon et l'Elysée doivent désormais travailler de façon "totalement imbriquée".

C'est donc Jean-Pierre Jouyet, 60 ans, qui remplacera Pierre-René Lemas. La présidence a confirmé ce matin qu'il prendrait ses fonctions le 16 avril.

François Hollande a choisi un ami de 30 ans pour l'entourer à l'Elysée, Nasser Madji

Jean-Pierre Jouyet est un proche de François Hollande dont il fut le condisciple à l'ENA (promotion Voltaire), tout comme Pierre-René Lemas. Il avait été nommé secrétaire d'Etat aux Affaires européennes après l'élection de Nicolas Sarkozy en 2007, qui en avait fait l'un des piliers de sa stratégie d'ouverture. Il avait quitté le gouvernement de François Fillon en décembre 2008 pour devenir président de l'Autorité des marchés financiers, avant sa nomination à la Caisse des dépôts.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.