[scald=69231:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le gouvernement français envisage toutes les options pour que la hausse des prix du gaz soit la plus faible possible, a déclaré mercredi la porte-parole du gouvernement, Valérie Pécresse.

La ministre du Budget, qui rendait compte du conseil des ministres, a déclaré que le gouvernement avait "pris acte" de la décision du Conseil d'Etat suspendant l'application du gel des tarifs du gaz de GDF Suez pour les particuliers décidé au 1er octobre.

"Aujourd'hui, le gouvernement envisage tous les scénarios possibles pour que l'évolution des prix du gaz soit la plus faible possible. Les décisions seront prises très prochainement dans le cadre du régime réglementaire qu'a rappelé le Conseil d'Etat", a-t-elle ajouté.

Le ministre de l'Industrie, Eric Besson, avait fait savoir lundi, après la publication de l'arrêt du Conseil d'Etat, qu'il privilégiait les scénarios "permettant d'éviter toute augmentation des tarifs du gaz pour les particuliers d'ici le mois de juillet".

Le Conseil d'Etat avait été saisi par des concurrents de GDF Suez, comme Poweo, Direct Energie ou Altergaz qui contestent le gel des prix décidé par le gouvernement.

Yann Le Guernigou, édité par Patrick Vignal

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.