Si le port du masque devient obligatoire pour tous les adultes en milieu scolaire, ce n'est pas aussi simple pour les professionnels de la petite enfance qui travaillent dans les crèches.

Selon le dernier décret en vigueur, le port du masque obligatoire ne s'applique pas aux professionnels des établissements d'accueil des jeunes enfants.
Selon le dernier décret en vigueur, le port du masque obligatoire ne s'applique pas aux professionnels des établissements d'accueil des jeunes enfants. © AFP / Hans Lucas / Nicolas Guyonnet

La question (complexe) a été soulevée par une auditrice, mercredi dans la matinale d'Inter. Lucie interrogeait le Premier ministre, Jean Castex, à propos de la crèche de son fils dans laquelle, selon elle, le personnel n'est "plus obligé de porter le masque". "Je m'inquiète pour la rentrée car j'ai entendu que le masque était recommandé pour les enseignants en maternelle mais pas obligatoire", s'inquiétait-elle. Se voulant rassurant, le chef du gouvernement a répondu qu'il ne "connaissait pas la crèche" en question, mais que "le port du masque" était "obligatoire pour les personnels" dans les crèches. "Il doit en aller de même dans les écoles", a-t-il ajouté. "En revanche pour les enfants eux-même c'est contre-productif de porter un masque." Mais Jean Castex s'emballe un peu car, en réalité, la réponse est un peu plus complexe. 

Dans les crèches, le masque n'est pas obligatoire face aux enfants

Comme le précise le décret n° 2020-860, "renforcé" le 26 août dernier et disponible sur LegiFrance, prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid-19, jusqu'à preuve de contraire, le port du masque obligatoire ne s'applique pas aux professionnels des établissements d'accueil des jeunes enfants à savoir les crèches collectives, haltes-garderies, crèches parentales, jardins d'enfants ou micro-crèches.  

Le protocole sanitaire en ligne sur le site du ministre de la Santé détaillant "les modes d'accueil du jeune enfant" ajoute que le masque "vient compléter" les gestes barrières "lorsqu'il est nécessaire" pour "réduire le risque de transmission du virus entre adultes", notamment lors des échanges entre les professionnels et les parents. Il n'est donc pas obligatoire. 

Dans un communiqué publié le 30 août, le ministère confirme qu'à partir de lundi 31 août, "le port du masque est obligatoire pour les parents et les professionnels entre adultes à l'intérieur mais il n'est pas obligatoire en présence des enfants". En revanche, les services du ministère expliquent aussi avoir demandé un nouvel avis scientifique "pour évaluer l'opportunité de faire évoluer cette règle dans les prochains jours". 

Evidemment, le port du masque est proscrit pour les enfants eux-mêmes, comme c'est le cas jusqu'à l'âge de 11 ans.  

Dans les écoles, la question tranchée par Blanquer

Pour ce qui est des écoles, la réponse définitive a été donnée par le ministre de l'Education mercredi après-midi lors de sa conférence de presse de rentrée. Tous les adultes porteront le masque sans exception, y compris lorsque la classe peut se faire en respectant certaines distances, comme c'était le cas en maternelle.

"En juillet-août, nous avions envisagé quelques éventuelles exceptions, je pense aux professeurs de maternelle, à certaines situations pédagogiques à une certaine distance. Nous avons préféré ne pas maintenir ces exceptions, de façon à ce que la règle soit totalement claire, simple, et pour qu'il n'y ait pas de casuistique", a détaillé Jean-Michel Blanquer mercredi, estimant qu'il devait y avoir "des règles simples et claires, partagées par tous" et précisant que "c'était l'avis d'une bonne partie des organisations syndicales, d'une bonne partie des acteurs".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.