Peu évoquées dans le débat à cinq, les affaires judiciaires se sont invitées dans le débat à onze ce mardi sur BFMTV et CNews.

François Fillon et Marine Le Pen ont été attaqués sur leurs affaires
François Fillon et Marine Le Pen ont été attaqués sur leurs affaires © Capture d'écran BFMTV

Il n'y a pas "d'immunité ouvrière". Cette petite phrase, signée Philippe Poutou, a ponctué une intervention très musclée de la part du candidat NPA sur la moralisation de la vie politique lors du débat entre tous les candidats à l'élection présidentielle, ce mardi soir sur BFMTV et CNews.

► LIRE AUSSI | Ce qu'il faut retenir du débat à onze

Après deux heures de débat, Philippe Poutou a ironisé sur les politiciens "corrompus". S'en prenant ouvertement à François Fillon, dont les soupçons d'emploi fictifs concernant sa compagne Penelope ainsi que ses enfants font la une des médias depuis fin janvier, Philippe Pouton a mené une charge très virulente contre le candidat LR, enchaînant dans la foulée sur Marine Le Pen, qu'il accuse d'avoir invoqué son immunité parlementaire pour ne pas répondre à une convocation des juges.

La candidate frontiste réagit, son adversaire réplique : "Nous, on n'a pas d'immunité ouvrière".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Je vais vous foutre un procès"

Le ton est donné et les allusions planeront sur la suite des échanges, jusqu'à ce que François Fillon lâche, excédé, "je vais vous foutre un procès".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

1 min

Les affaires s'invitent dans le débat

Par Elodie Forêt
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.