[scald=46697:sdl_editor_representation]SANAA (Reuters) - Le président Ali Abdallah Saleh, sérieusement blessé dans un attentat début juin à Sanaa, a regagné le Yémen après trois mois de soins en Arabie saoudite, annonce vendredi matin la télévision nationale yéménite.

Saleh, contesté par la rue depuis janvier, a été blessé et partiellement brûlé dans un attentat contre son palais présidentiel le 3 juin. Le président, qui a accédé au pouvoir en 1978, avait annoncé le 16 août qu'il serait prochainement de retour dans son pays.

"Ali Abdallah Saleh, président de la République, a regagné ce matin le territoire national, au terme d'un séjour médical à Ryad qui a duré plus de trois mois", a rapporté la télévision.

Au cours de la nuit, les affrontements entre partisans et opposants au régime du président Saleh se sont propagés à travers la capitale Sanaa, ont rapporté des témoins, et le bilan de cinq jours de violences dépasse les 100 morts.

Les manifestants ont prévu de descendre dans les rues de la capitale après les grandes prières hebdomadaires de ce vendredi, ce qui augure d'une poursuite des affrontements entre les fidèles du chef de l'Etat et ceux qui réclament son départ du pouvoir.

Des fusillades et des explosions ont retenti entre des unités de l'armée fidèles à Saleh et des militants passés du côté des insurgés, près de la "place du changement" - le nom qu'ont donné les manifestants à la grande artère où des milliers de contestataires campent depuis le début de l'année.

Erika Solomon et Mohamed Ghobari; Eric Faye pour le service français

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.